article de blog

Nature intérieure : 6 astuces d’une designer d’intérieur pour apporter de la verdure chez soi quand on n’a pas la main verte !

mets toi au vert
mets toi au vert

Mais pourquoi est-ce si difficile de garder une plante vivante je vous le demande?! Suis-je la seule serial-killer de plante ou êtes-vous dans le même cas que moi?

Ajoutez les allergies aux pollens qui limitent franchement les essences introduites dans mon intérieur et il ne reste plus qu’un espace de vie plein de matières inertes et sans dépollution. Ce constat est bien affligeant…j’ai la chance d’avoir un petit jardin, j’en profite donc pour me ressourcer pendant ce confinement.

Mais malheureusement nombre de mes clients vivent en appartement, ce confinement les isole des gens mais aussi de la nature. Ne plus voir ou avoir de verdure entraîne potentiellement un impact négatif sur nos vies. 

Sans lien avec la nature, notre corps manque d’éléments essentiels à son équilibre. L’énergie ralentit et vient à manquer. Les plantes sont connues pour ressourcer et pour amener la vie là où elles se trouvent. 

Je vous propose donc de découvrir comment maintenir quelques éléments verdoyants chez vous sans talent de jardinier! 

La problématique du jour est : comment amener un petit bout de nature chez soi?

Comment apporter de la verdure quand l’on n’a pas la main verte?

Seuls mots d’ordres : simple, pérenne et naturel

1 – Les fleurs séchées : la tendance du moment! Parce qu’elle sont pérennes, bucoliques et romantiques, les fleurs séchées ont le vent en poupe depuis quelques temps. Ces compositions sont crées par des artisans dotés d’un réel savoir-faire. En agrémentant votre intérieur avec un bouquet de fleurs séchées, vous le décorez pour plusieurs mois et en plus vous soutenez l’artisanat local. Commandez votre bouquet de fleurs séchées devient un geste citoyen qui vous fait du bien. 

AtelierLonicera.com

2 – Les plantes grasses : basiques minimalistes! Alors disons-le sans détours : c’est la plante increvable. Même son nom invite à se laisser tenter, les plantes grasses sont aussi appelés les succulentes. Avec elles, pas de faux pas et pas de drames à l’horizon. Elle sont faites pour survivre au désert alors si vous arrivez à les tuer… je vous laisse passer à l’astuce 5!

Pinterest

3- Les plantes stabilisées : avant-gardistes et odorantes! Elles auront le même aspect et la même odeur pendant 20 ans, de quoi faire palir les stars d’Hollywood qui rêvent d’arrêter le temps. La plante n’a pas besoin de botox mais tout simplement que l’on remplace la sève par de de la glycérine ( issue de la nature) et le tour est jouée. Plusieurs entreprises françaises en proposent, alors faisons tourner le circuit-court.

4- Les terrariums : mini-jardins de verre ! Ces plantes placées dans des bocaux sont décoratives et autonomes. C’est un peu comme si l’on créait un petit éco-système sous cloche. Il se gère tout seul, nul besoin de l’alimenter en eau ni en nutriment. Un élément de décoration facile à trouver chez les fleuristes et auprès des grandes enseignes.

Mon jardin Ma maison

5- Les tableaux muraux : accessibles et faciles! ! Là on commence à passer aux astuces pour les pires tueurs de plantes. Car on ne va pas se mentir,, même le terrarium peut souffrir du manque de lumière et mourir un jour. Alors l’astuce que je vous propose est simple : suspendre des cadres avec des affiches représentant des végétaux. Car la suggestion a un pouvoir presque aussi puissant que les sensations, suggérer la nature en image vous permettra d’oxygéner au moins vos yeux! 

Je propose d’ailleurs dans ma boutique en ligne quelques illustrations sur le thème de la nature, cliquer ici

6- Les fresques murales : pérennes et décoratives! Si vous voulez aller plus loin que des affiches, les fresques murales sont idéales. Elles reviennent en force ces derniers temps avec un grand choix auprès des fabricants de papiers peints. Elles sont tendances, durables et très décoratives.

mural concept

Voilà pour mes petites astuces simples et sans frais importants pour apporter un peu de nature chez soi. Si vous avez des questions plus spécifiques à votre cas, je me ferais un plaisir d’y répondre dans le cadre d’un appel ou d’une étude. Cliquez sur le lien jaune ci-dessous pour m’en faire part :

Le confinement ne doit pas vous couper de la nature, alors amenez-la chez vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *